Le juste prix en coaching

Alertée par certains de ses membres, la Société Française de Coaching met en garde contre la pratique récemment apparue de prestations professionnelles de coaching fournies aux entreprises à des prix bradés, hors de toutes réalités du marché.

Photo de l'auteur

Octobre 2012 : En ces périodes de restrictions budgétaires généralisées, il est normal que les entreprises soient très attentives à chacune de leurs dépenses. Les lignes de prestations externes sont passées au peigne fin, pour y trouver des sources d’économie.

Parmi ces prestations, « le coaching ne fait pas exception et certaines entreprises ou administrations tentent désormais d’acheter à des prix très inférieurs à ceux du marché », constate Pascal Domont, Président de la SFCoach.
« En réponse à cette tendance, nous avons constaté que certains praticiens du coaching professionnel acceptent de brader leurs prestations ; cette attitude nous apparaît dangereuse pour les clients eux-mêmes à court terme car la baisse des prix entraîne mécaniquement une baisse du professionnalisme des coachs retenus par ces entreprises et donc, une dégradation de l’efficacité du coaching, à laquelle, en tant qu’organisation professionnelle de référence, la SFCoach ne peut consentir », déclare Pascal Domont.

Le coaching professionnel, une prestation haut de gamme :

La SFCoach rappelle que le tarif horaire moyen normal pour un coach professionnel intervenant en entreprise, oscille entre 300 et 500 € HT, ce qui situe le coaching dans les prestations haut de gamme.
Pourquoi ces tarifs ?
Les tarifs pratiqués par les professionnels de ce métier s’expliquent par trois facteurs spécifiques :

Le parcours du coach :

Le métier de coach appartient à la seconde partie de carrière. Il ne peut être exercé que par des séniors ayant décidé de quitter leur entreprise et d’effectuer une conversion professionnelle soutenue : formation au coaching, à la psychologie, à de nombreux outils de développement personnel et de connaissance des typologies de personnalité et supervision.

Les ressources du coach :

Un métier prenant : il est impossible de le pratiquer de façon intensive et répétitive. Les coachs ont un nombre de clients relativement restreint.
La formation permanente
Pour garantir leur efficacité, les coachs s’astreignent à une formation permanente. Ils doivent être régulièrement supervisés.
Ils sont souvent, par ailleurs, engagés dans des démarches de développement personnel et de thérapies, liées à l’exercice de leur fonction. Ils sont aussi membres d’une organisation professionnelle et y cotisent.
Baisse des prix, baisse du professionnalisme
« Par-delà la marge de négociation qui relève des relations commerciales normales entre un consultant et ses clients, les véritables professionnels du coaching s’inscrivent dans des réalités économiques qui ne leur permettent pas de baisser leur prix en-deçà d’un certain seuil », insiste Valérie Pascal, Vice Présidente « Il existe un risque non négligeable, pour les organisations qui cherchent à acheter moins cher, de travailler avec des intervenants qui ne sont pas des professionnels, et pour lesquels, par conséquent, le rapport qualité/prix de la prestation sera moins favorable. »

La SFCoach rappelle que seule l’accréditation et l’adhésion à une organisation professionnelle permet à une entreprise de disposer de garanties véritables sur le professionnalisme de ses interlocuteurs, et d’éviter ainsi les consultants-coachs auto-proclamés, qui ne répondent pas aux pré-requis indispensables à l’exercice de ce métier sensible. »